fbpx

Dis moi maman je suis ronde et je m’assume, c’est ça le « body-posi » ?

C’est quoi le body positivisme ?

En 1996, le « Body Positive » est créée par Connie Sobczak et Elizabeth Scott suite à la mort de la sœur de Connie qui avait des troubles du comportement alimentaire durant son adolescence. L’organisation a pour mission d’aider les gens à avoir une meilleure image d’eux-mêmes, de s’accepter tel qu’ils sont et de les aider à se concentrer sur des sujets plus importants que des normes de beauté.

Sur les réseaux sociaux, dans les magazines, à la télé on ne voit que des corps parfaits ; musclé, peau lisse, mince, grand, sans poil. Sur Instagram on ne voit que des photos retouchées qui laissent croire que ces personnes sont parfaite et que c’est ça la beauté, des corps photoshopé ! On ne voit que des articles et des vidéos qui prônent une alimentation « healthy », « sans gras », « sans gluten » et « sans sucre ». Le healthy tant parfois du côté de l’orthorexie (c’est un trouble du comportement alimentaire ou les personnes qui en souffrent mangent très sainement. Tellement sainement que c’est une obsession). Tout ça nous pousse à manger « healthy » et de mettre de cotes nos envies pour rentrer dans les codes de la beauté. Alors oui il faut manger équilibrer pour être en bonne santé mais manger une salade de radis tous les jours ce n’est pas équilibrer.

Tout cela nous créer des complexes. Ca emmène bien souvent vers des troubles du comportement alimentaire comme l’anorexie ou la boulimie.

Pourquoi tant s’intéresser aux critères de beauté ?

En France, les premières initiatrices du « body-posi » était la marque Dove. Cette marque a mis en avant, dans ses campagnes publicitaires, la diversité des femmes et de leur corps. Des anonymes auxquels il est plus facile de s’identifier et qui deviennent des sortes d’icônes et des porte-paroles.

Bien souvent ces nouveaux prescripteurs sont des blogueurs, comme Nina Flageul et Olga Volfon, deux militantes du body positive. Le body positive est avant tout une lutte optimiste : aucune volonté d’établir de nouveaux diktats. C’est avant tout le fait de mettre en avant des beautés différentes et variées, donner de la visibilité à tous les corps. Pour que tout le monde s’identifie et qu’il n’y a pas de hiérarchie entre les corps, leurs formes et leurs couleurs.

Toutes les femmes et touts les hommes sont beaux, à leur manière. Les critères de beauté changent toutes les années, alors pourquoi on s’y intéresser tant ?

  • A l’époque de la Renaissance, la mode était pour les poitrines généreuses. Les femmes portaient fièrement leurs kilos en trop. Elles avaient des ventres grassouillets et des hanches bien développées et surtout une peau claire. C’était un signe de richesse et de bonne santé. Parce que cela prouvait que tu ne travaillais pas dans les champs.
  • Dans les années folles, la minceur était à la mode. Le corps type était mince, sans hanches, et sans poitrine. La mode garçonne ou androgyne.
  • Dans les années 50, Marilyn Monro, était le fantasme de tous les hommes et le rêves de toutes les femmes. les icônes de beauté avaient des formes prononcées. Elles avaient des formes généreuses, une silhouette en sablier, une poitrine volumineuse et une taille fine.
  • Il y a peu de temps il fallait être grande, mince, avec la peau translucide comme les mannequins de Victoria Secret.
  • En 2020 les choses évoluent. Grace au  body positivie les codes de beautés changent et acceptent de plus en plus la diversité des corps. Aujourd’hui de plus en plus d’égéries de grandes marques ou de célébrités sont rondes, en chaire, d’ethnies différentes comme Kim Kardashian qui représente le « body goal » de beaucoup de femme.

C’est ça le « body posi » ; au fur et à mesure tout le monde finit par s’identifier à quelqu’un qui lui ressemble. Peut être que dans un monde idéal les critères de beautés n’existerons plus et que tout le monde pourrons s’assumer à fond sans avoir peur de se faire juger parce que tu es différente de ta voisine.

Maman a dit: “You’re beautiful; it’s your body so love it.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *