POURQUOI MARYLIN?

Beaucoup me demandent : pourquoi choisir Marylin comme égérie?

Lorsque j’ai eu l’idée du concept d’Allo Maman bobo, je me suis interrogée sur notre société. Peut-on avoir une gastro et le dire sur Facebook ou Instagram? Twitter ça ne compte pas, ils sont super wild et c’est tant mieux ! Peut-on poster sa gastro comme on poste ses dernières vacances paradisiaques à Bali dans le Gers, son dernier sac Longchamps contrefait ou son dernier spa « Les 2 mondes » car non, on n’a pas 150 balles à mettre dans un massage?
La vie merveilleuse que l’on montre sur les réseaux sociaux est tellement loin de la réalité qu’il m’est apparu nécessaire de mettre les pieds dans le plat.

Attention, je ne déroge pas aux règles de vie sur les RS, ma vie est merveilleuse, je bois des cocktails au soleil, (les glaçons ont fondu le temps que je prenne le bon halo en photo), je fais du shopping et je sautille dans la rue avec mes sacs (j’ai fait 20 sauts pour avoir la bonne photo) puis je suis allée rendre les articles, à l’évidence 3 fois le prix de mon loyer c’est beaucoup pour une après midi shopping.

Et puis un soir, je me suis demandée si les blogueurs allaient aux toilettes: être un phœnix joyeux vous exonère-t-il de faire caca? je me suis demandée si parfois ils vomissaient ou avaient des coups de blues? Notre société nous autorise-t-elle le droit à la normalité, à l’échec, au coup de blues, à la vidange des intestins, au syndrome prémenstruel? Sommes-nous autorisés à en parler, en rire avant de reprendre le cours magistral de nos existences, sans avoir perdu de followers ou un brin d’estime de nous-même?

Alors j’ai pensé à Marylin, la Marylin que le monde entier adulait en son temps comme la plus « in » des instagrameuses, la plus glamour, la plus drôle, la plus talentueuse, la plus lumineuse. Celle-la même qui a été dépressive, assaillie par les doutes. J’ai été émue par son grain de folie, son cœur trop lourd, son authenticité.
Apprendre à vivre avec ses failles, ses blessures, les faire briller comme le reste, et ne plus jamais être seul jusqu’à vouloir en finir! C’était l’évidence Marylin serait Allo Maman Bobo.

Allo maman bobo est l’anti-perfection. Dans les moments les plus désagréables, les plus gênants, les plus pénibles, j’ai envie de vous réconforter, de vous faire rire, de vous mettre un miroir grossissant qui dit : CA IRA MIEUX DEMAIN!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *